loading

Yukonstyle

 

Yukonstyle est la confirmation du talent d’Armel Roussel et la révélation d’un auteur québécois prometteur auquel quatre jeunes comédiens belges talentueux font honneur, qui plus est dans la langue de la Belle Province. Ce qui donne à la pièce un accent… de vérité.

Bernard Roisin – L’Echo – 13.02.2014


… les jeunes âmes fugueuses de Yukonstyle au Public. De quoi tordre le cou à cette image de bourgeois ronflant qui colle encore aux basques du théâtre.
Les comédiens portent avec fougue leurs personnages meurtris, déracinés, solitaires, dans une pièce haletante qui se regarde comme une efficace série américaine. Mais on goûte surtout cette langue québécoise ultra colorée que les comédiens se mettent en bouche sans aucune caricature mais avec un appétit joyeux pour ce lexique hybride et excentrique.

Catherine Makereel – Le soir 18.01.2014


On a tous les éléments d'un mélo assommant d'une série télé très moyenne et pourtant Sarah Berthiaume, ici déguisée en punkette, transcende le genre par un humour qui donne sa légèreté à l'ensemble. Et surtout par une langue colorée parfois réaliste parfois poétique truffée d'anglicismes que les charmants acteurs nous expliquent avec bonne humeur au début du spectacle. Les jeunes acteurs élèves d'Armel Roussel co-scénarisent avec un minimum de moyens ce texte à la fois confus et rythmé qui fait cohabiter quatre solitudes entre réalité sordide et évasion par le rêve. La vie de bohème façon Yukon surgelé au début de XXI siècle racontée par quatre jeunes acteurs à l'enthousiasme communicatif.

Christian Jade - RTBF.be 23.01.2014


Le texte de Sarah Bertiaume, larger than life, comme la devise du Yukon, explore avec une tendresse infinie les failles et le désespoir, la culpabilité et les remords sans pour autant tomber dans l’apitoiement. Yukonstyle est une histoire universelle de quête de soi, de solitude, d’affranchissement et d’esprit de communauté : une vraie réussite !

http://cultureremains.com/fr/yukonstyle/ - 26.01.2014